La CCIG décide de déployer QGIS dans les services

publié le 30 mai 2011 (modifié le 31 mai 2011)

La CCIG du 25 mai 2011 a décidé le déploiement de QGIS dans les services du MEDDTL du MAAPRAT et dans les DDT, pour un certain type d’utilisateurs et dans un périmètre fonctionnel précis, et a adopté un plan d’accompagnement de cette diffusion.

L’étude préalable sur les potentialités de QGIS menée en 2010 par le PNE Progiciels Géomatiques (http://portail-ig.metier.i2/article.php3?id_article=1574) et l’expérimentation conduite dans 5 services au dernier trimestre 2010 ont permis de conclure qu’il n’existait pas d’impossibilité technique de déploiement de QGIS dans le périmètre fonctionnel décrit ci-après.
.
Une analyse économique réalisée en mai 2011 démontre que les économies réalisées sur les achats de licences MapInfo et sur les formations lourdes associées compensent les coûts d’introduction de QGIS sur une durée de 3 ans dès un taux de substitution de 10% de licences MapInfo.

L’étude de rationalisation du parc de licences MapInfo, menée par PSI1 en 2010 dans le cadre du renouvellement de l’accord cadre MapInfo suite à l’enquête sur les usages des logiciels dektop, a par ailleurs montré que 15% des licences n’étaient pas utilisées et que 25% des utilisateurs actuels de MapInfo ne l’utilisant qu’occasionnellement ou pour un nombre très réduit de fonctionnalités pouvaient être orientés vers un outil web (Explorateur cartographique Mescartes en cours de réalisation) ou vers un outil desktop libre, visualiseur évolué de patrimoine de données notamment locales.

On peut schématiquement classer les utilisateurs de l’information géographique en 3 catégories principales (cf. tableau des fonctionnalités et des utilisateurs intégré au rapport d’étude préalable sur QGIS) :

Les utilisateurs occasionnels de l’IG n’ayant pas besoin de compétences géomatiques particulières dans l’exercice de leurs missions : chargés d’études, chefs de service. Leurs besoins d’utilisation de l’IG seront couverts par l’explorateur cartographique Mescartes.
Les utilisateurs de l’IG non spécialistes mais ayant néanmoins besoin de compétences géomatiques de base : ce sont les utilisateurs cibles de QGIS, nouveaux venus à la géomatique ou déjà utilisateurs occasionnels de MapInfo.
Les géomaticiens expérimentés qui ont besoin de logiciels offrant des fonctionnalités complètes de traitement géomatiques, notamment en matière d’analyse spatiale et de gestion de base de données géographiques. Ces agents continueront d’utiliser MapInfo. Toutefois le rythme d’évolution de QGIS et sa richesse fonctionnelle actuelle suscitent déjà leur intérêt pour des traitements complexes.

L’introduction de QGIS dans les services constitue également un atout pour les DDT(M) dans le cadre de l’interministérialité. En effet, QGIS permettra aux DDI et aux services préfectoraux d’accéder facilement et à moindre coût au patrimoine de données géographiques des DDT, favorisant ainsi le développement des collaborations interministérielles en information géographique.

La CCIG du 25 mai 2011 a décidé de faire figurer QGIS parmi les outils proposés par le MEDDTL et le MAAPRAT à leurs services et aux DDT en complément de MapInfo et des outils web et de recommander son usage pour des fonctions d’ouverture et de covisualisation de différentes ressources locales ou distantes, d’interrogation, d’étiquetage, d’analyse thématique simple, de requêtage simple, de mise en page, d’impression, d’export et de sauvegarde de cartes.

La CCIG recommande également son utilisation par les agents n’utilisant pas encore d’outils, utilisant actuellement Proviewer ou MapInfo comme visualiseur ou dont les besoins ne seraient pas satisfaits par les outils web.

Elle a validé les mesures d’accompagnement suivantes :

Réalisation d’une interface QGIS adaptée (simplification par suppression de menus ou de barres d’outils) pour l’usage visualiseur évolué.

Formation : sur la base du support de formation QGIS réalisé par le PNE Progiciels Géomatiques, une session test de formation de référents est programmée les 28 et 29 juin 2011 au CVRH de Nantes. Les référents (essentiellement des formateurs MapInfo) seront chargés de l’accompagnement de premier niveau dans les services.
La décision de déployer QGIS dans un service sera prise après une étude d’impact dont le cadre est défini par le PNE Progiciels Géomatiques.
Les CMSIG seront sollicités à ce stade du déploiement pour assister et conseiller les services.
Deux autres sessions de formation de référents QGIS sont prévues au second semestre 2011 et un projet de formation à distance pour 2012 est en cours de définition.
Cette formation de base pourra être complétée par des formations orientées métier ou
s’adressant aux spécialistes de la géomatique, comme la saisie d’objets métier, le
traitement de MNT ou l’utilisation de plug-ins spécialisés.

Assistance : elle sera assurée par le PNE Progiciels Géomatiques (BAL fonctionnelle).
La liste de discussion QGIS, très utile pour mettre en commun les expériences et les
solutions, est maintenue. Ce dispositif pourrait être complété par un forum national QGIS.
Les documents et fiches méthodologiques décrivant les cas d’utilisation de QGIS dans les
services seront mis en commun sur le PIG.

Animation : Poursuite du groupe de travail national QGIS afin de capitaliser les expériences.
Maintenance de la rubrique QGIS sur le PIG.

Déploiement de QGIS : périmètre fonctionnel retenu

Ouverture de ressources géographiques - Couches locales de divers formats (tab, shp etc) vecteur et raster géoréférencées
- Couches distantes WMS, WFS
- Ouverture de fichiers CSV ou texte structuré
Visualiseur cartographique - Navigation dans la carte (déplacement, zoom, mesure de distance etc)
- Gestion de l’ordre des couches, groupes, visibilité
- Gestion du style des objets
- Sélection graphique dans la carte
Interrogation, étiquetage - Visualisation des attributs, tri
- Etiquetage en fonction des attributs
Thématisation - Analyse thématique simple nominative et quantitative
- Légende thématique automatique
Requêtes - Requête attributaire simple
Mise en page - Mise en page (composition)
- Annotation de carte dans la mise en page
Impression, export, sauvegarde - Impression grands formats et PDF
- Export de mise en page en format image
- Enregistrement de contexte de carte (fichiers projets)
- Ouverture de cartes sauvegardées (fichiers projets)