Vérification et corrections des géométries

publié le 29 juin 2017 (modifié le 24 mai 2019)

Mise à disposition d’un document traitant du thème de la détection et la correction des géométries.
Bien que rappelant quelques éléments théoriques, il s’agit avant tout d’une synthèse empirique basée sur l’expérience des auteurs et de retours de service sur des cas concrets. Ce document est ouvert à commentaires.

Mise à disposition d’un document traitant du thème de la détection et la correction des géométries.
Bien que rappelant quelques éléments théoriques, il s’agit avant tout d’une synthèse empirique basée sur l’expérience des auteurs et de retours de service sur des cas concrets.

Ce document est ouvert à commentaires. Merçi de faire parvenir vos remarques à :
assistance-nationale-progiciels-geomatiques@developpement-durable.gouv.fr.

extraits du résumé du document :
Il existe plusieurs standards de validité des géométries pour un jeu de données dans un SIG. Le plus connu est GEOS, c’est celui que doit vérifier au minimum un jeu de données pour être utilisé sans problème sous QGIS ou PostGIS.

Le premier travail d’un administrateur de données (ADL) sur un jeu de données, est une phase de diagnostic (vérification). Il existe pour cela plusieurs méthodes disponibles. Nous recommandons pour vérifier la validité géométrique au sens GEOS sous QGIS ou PostGIS d’utiliser la méthode par requête SQL avec la fonction st_isvalidreason(). Openjump constitue une alternative intéressante qui donne les mêmes résultats. Un script d’analyse d’un patrimoine de données avec ogr2ogr est fourni en exemple.

Une deuxième phase doit être, au minimum, de rendre valide le jeu de données au sens de GEOS. Nous recommandons d’utiliser sous QGIS ou PostGIS la méthode par requête SQL avec la fonction st_makevalid().

exemple de modèle de traitement pour réparation de géométries invalides

Une méthode dite de ‘rastérisation / polygonisation’ est présentée dans le cas de gros jeu de données obtenu par une méthode automatique de vectorisation d’un raster.

Aller plus loin et corriger les autres erreurs de géométries, ou les erreurs de topologie, nécessite de bien connaître les spécifications et d’avoir accès à une possibilité de vérification. Une telle phase doit être envisagée avec la plus grande prudence par un ADL. Plusieurs outils de correction sont présentés.


Télécharger :